Archives de catégorie : Danse

Class’danse a fait son cinéma… Un spectacle grandiose !

Le 28 avril dernier « Class’danse rencontre la chanson » a donné son spectacle, mêlant chant et danse : « Chantez, ça tourne ». C’était tout simplement incroyable !

L’ambiance dans la salle parlait d’elle-même : des applaudissements toujours plus chaleureux, la reprise en chœur de certaines chansons par le public, de longs rappels…

Mais la fine équipe nous avaient réservés des surprises jusqu’au bout, même après les saluts !

Tous les éléments, déjà très intéressants individuellement, s’assemblaient à la perfection :

  • Les danses et chorégraphies étaient très réussies,
  • les chansons étaient variées et les nouvelles interprétations réalisées par les chanteurs très belles,
  • les vidéos projetées sur le cyclo en fond de scène étaient vraiment travaillées et ne manquaient pas certaines fois d’impliquer le public.

Le rythme du spectacle était bien trouvé : des rythmes forts, des temps plus calmes, de nouvelles accélérations…

Et il y en avait pour tous les goûts : films d’action, films d’amour, grands classiques, dessins animés, comédies musicales… Chez nous, enfants, parents, grands-parents, tout le monde a adoré !

Je suis très fière d’avoir un petit peu participé à la réalisation de ce fabuleux spectacle en confectionnant plusieurs costumes.

Autant en emporte le vent, avec les grandes robes d’époque de Scarlett O’Hara et des jeunes filles qui l’entourent

Black Swan

 

 

 

 

Le roi lion, avec les animaux de la savane : lion, lionne, girafes, zèbre

 

 

 

 

 

 

Mulan  (dont vous pouvez retrouver le patron sur Etsy ou A little market)

      

La Belle et la Bête     

Au fait, Class’danse a désormais son site internet. N’hésitez pas à leur rendre visite sur : www.classdanse-la-celle-saint-cloud.fr ! Et toujours sur leur Facebook, vous retrouverez d’autres photos du spectacle et même quelques vidéos.

 

Un spectacle à ne pas manquer !!!, mêlant danse et chansons

« Class’danse rencontre la chanson… »

C’est sous ce titre évocateur que l’école de danse classique Class’danse propose un spectacle inhabituel pour une école. Les plus grandes élèves danseuses de l’école, son professeur et une autre professeur de danse dansent sur des musiques plus contemporaines en s’associant à quatre choristes (deux voix féminines et deux masculines).

affivheCette année est la troisième édition qu’elle réalise de ce type de spectacle. Après nous avoir fait revisité Paris et son histoire en 2013, après nous avoir fait voyagé tout autour du monde « Ailleurs » en 2015, elle nous propose cette année une rétrospective très variée sur le cinéma.

Grands classiques français et internationaux, films d’aventures, dessins animés, … Il y en aura pour tous les goûts ! Une très belle soirée en perspective !

Ce spectacle aura lieu le 28 avril 2017 à 20h00 au Théâtre de La Celle Saint Cloud. Si vous êtes intéressés, je vous invite à consulter la page Facebook de l’école :  « Class’Danse ».

L’école Class’Danse a mis le Magicien d’Oz à l’honneur

L’école de danse classique Class’Danse a rencontré un très beau succès cette année encore lors des deux représentations de son gala au théâtre de La Celle Saint Cloud (Yvelines) le mois dernier.

_DSC7070

 

Cette année, les spectateurs étaient plongés dans l’histoire fantastique du Magicien d’Oz.

 

J’ai eu le plaisir de découvrir cette histoire que je ne connaissais pas vraiment. J’ai eu beaucoup de costumes à confectionner pour ce spectacle, tous très colorés pour marquer cet univers étonnant et féerique, à l’image du ballet de l’arc-en-ciel :

_DSC6781

 

Les petits bouts de chou de l’école tenaient entre autre le rôle de petits oiseaux multicolores.

_DSC6872

Pour donner l’illusion des plumes, j’ai cousu des bandes de tulles froncées puis coupées en franges. Cela donne du volume et un effet de plumes désordonnées. Le tissu multicolore, cousu en plastron en V sur la tunique et utilisé pour faire la queue (doublée de tulle pour la rigidifier), permet de souligner et valoriser le costume en tranchant avec le tulle et le tissu de la tunique par ses couleurs soutenues sur fond blanc et ses brillants.

_DSC6866

 

 

 

 

 

 

 

Les robes des petites villageoises de Microsanie sont toutes réalisées sur le même modèle, avec une base de tissu fleuri identique, mais l’utilisation de tissu doublure uni de couleurs différentes permet la diversité tout en gardant une certaine unité du ballet.

_DSC6822

_DSC6860

 

Les chapeaux sont réalisés en cartonnage.

 

 

 

Un costume bien plus insolite à réaliser… J’adore quand le professeur me demande de confectionner des tenues qui sortent de l’ordinaire. Cette année, elle souhaitait une jupe noire géante ! La jupe reste assez simple à réaliser, à la différence près que le grand (le très, très grand même) métrage rend la couture un peu plus difficile (plus de 20 mètres quand même pour le niveau le plus bas de la jupe). Mais quel rendu sur scène ! La danseuse tenant le rôle de la méchante sorcière de l’ouest était monté sur un tabouret, et toutes les petites sorcières, d’abord cachées sous la jupe, s’en échappaient ensuite dans le ballet, ça a fait son effet !

_DSC7140

 

Quelques autres costumes…

_DSC7066

 

 

Le lion qui cherche du courage

 

_DSC7090

 

Les dames du palais d’émeraude

 

 

 

 

 

Pour certains ballets, des costumes que j’avais confectionnés les années précédentes ont été réutilisés, à l’exemple des tasses, des princesses (modèle Sissi) et des libellules. Vous pouvez d’ailleurs déjà trouver les patrons de ces modèles dans la boutique Tour Piqué .

_DSC7241 _DSC7183 _DSC6754

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petites fermières et poussins

 

 

Les applaudissements soutenus des spectateurs durant et à la fin du spectacle n’ont laissé aucun doute sur le fait qu’ils ont passé un très bon moment.

_DSC7260

Si vous souhaitez des renseignements sur l’école Class’Danse, je vous invite à consulter sa page Facebook « Class’Danse ».

Coudre les élastiques et les rubans des pointes

Les professeurs de danse classique font générCroquis_logo_final_colorealement débuter les pointes vers l’âge de 10 ans. Il est en effet important que la croissance de l’enfant soit déjà bien avancée et que la danseuse ait engrangé suffisamment de force dans le pied.

 

Deux choses sont à coudre sur chacun des chaussons de pointe :

  • un élastique à l’arrière du chausson, qui fait le tour de la cheville. Il s’agit d’un élastique plat d’un peu plus de 1 cm de large, de couleur chaire ou rose. Il sert à retenir le talon du chausson qui pourrait facilement s’échapper du pied sinon lors des montées sur pointe.
  • deux rubans, à entrelacer au-dessus de la cheville, de 50 cm de long chacun environ, en coton ou en satin (sachant qu’en satin le ruban est brillant mais plus glissant autour du collant).

Vous pouvez trouver élastiques et rubans dans les grandes enseignes de magasins de sport ou dans les magasins de danse.

 

Je vous conseille de coudre élastique et rubans à l’intérieur du chausson en dessinant un carré, la fixation en serra plus solide. Notez aussi qu’il faut faire attention à ne pas coudre sur la goulotte renfermant l’élastique de serrage du chausson qui deviendrait inutilisable sinon.

Couture_elastique_perpendiculaire

 

  1. Coudre l’élastique :

Cousez une extrémité de l’élastique au bord de la couture de talon du chausson. Faites essayer le chausson par la danseuse pour couper l’élastique à la longueur adaptée afin qu’il fasse le tour de la cheville.

Cousez l’autre extrémité de l’élastique de l’autre côté de la couture de talon du chausson, en parallèle de la première.

Couture_elastique_pointe

 

2. Coudre les rubans :

Pour repérer à quel niveau coudre le ruban, il suffit de rabattre l’arrière du chausson sur la semelle intérieure. Cousez le ruban juste au dessus du pli formé, perpendiculairement au bord du chausson.

Couture_ruban_pointe

 

3. Pour un ruban encore plus malléable :

Pour que le ruban est une meilleure tenue à la cheville, au vue des mouvements importants engendrés par les montées sur pointes, il peut être souhaitable d’intercaler un élastique.

Dans ce cas, coupez le ruban à 5 à 10 cm de sa base (c’est-à-dire depuis sa fixation au chausson). Cousez à cette nouvelle extrémité un élastique de même largeur que le ruban, de 10 cm de long environ. Cousez à la suite de cet élastique le morceau de ruban précédemment coupé.

Couture_ruban_et_elastique

 

Pour un mode d’emploi complet, bien clair, avec des photos et imprimable pour l’avoir toujours à disposition, téléchargez le document qui suit :

Livret_pour_coudre_elastique_pointes

Coudre les élastiques des chaussons de danse

Commençons par la première question à se poser : quel type de chaussons demi-pointes choisir ? En effet différentes options se présentent à vous :

  • le Croquis_equipement_danseusechoix de leur matière : en cuir ou en tissu. Les chaussons en cuir sont proposés pour les petites danseuses.  Ils sont plus épais mais très rigides contrairement aux chaussons en tissu qui sont beaucoup plus souples et épousent mieux la courbure et les mouvements du pied.
  • le choix de la semelle : avec semelle entière ou avec une bi-semelle. De la même manière, la semelle entière est surtout proposée aux plus petites. La bi-semelle offre un bien meilleur confort de mouvement et une plus joli forme quand la pointe est tendue.

 

Les chaussons de danse sont de plus en plus souvent vendus avec des élastiques déjà cousus, mais ce n’est pas toujours le cas. Alors pour les coudre, vous avez encore deux possibilités :

  1. Couture_elastiques_droit_demipointe2coudre un élastique droit, ce qui est sufCouture_elastiques_croises_demipointe3fisant pour les petits pieds des plus jeunes danseuses.
  2. coudre deux élastiques en croix, ce qui permet un meilleur maintien au pied.

Dans les deux cas, nous parlons d’un élastique plat d’un peu plus d’1 cm de large, de couleur chaire ou rose. Vous pouvez en trouver dans les grandes enseignes de magasins de sport ou dans les magasins de danse.

Je vous conseille de coudre l’élastique à l’intérieur du chausson en dessinant un carré, la fixation en serra plus solide. Notez aussi qu’il faut faire attention à ne pas coudre sur la goulotte renfermant l’élastique de serrage du chausson qui deviendrait inutilisable sinon.

Couture_elastique_perpendiculaire

 

Reprenons chacune des méthodes :

1. Coudre un élastique droit

Pour repérer à quel niveau sur la demi-pointe coudre l’élastique, il suffit de rabattre l’arrière du chausson sur la semelle intérieure. L’élastique est à placer juste au-dessus du pli formé, et perpendiculairement au bord du chausson.

Couture_elastiques_droit_demipointe

Commencez par coudre une extrémité de l’élastique, puis faites essayer le chausson par la danseuse pour couper l’élastique à la longueur adaptée. Il doit être suffisamment serré pour bien maintenir le pied, sans trop serrer non plus bien sûr. Vous pouvez alors coudre l’autre extrémité de l’élastique au même niveau que le premier.

2. Coudre deux élastiques en croix 

Il faut tout d’abord repérer où coudre l’élastique à l’arrière du pied. Pour cela, rabattez l’arrière du chausson sur la semelle intérieure. La base de l’élastique doit être placé à égale distance entre la couture du talon et le pli formé, un peu à l’oblique vers l’avant du chausson.

Couture_elastiques_croises_demipointe

Après avoir cousu cette première extrémité, essayez le chausson sur le pied de la danseuse pour couper l’élastique à la longueur adaptée.

Cousez la deuxième extrémité de l’élastique en bas du cou-de-pied, perpendiculairement au bord de la demi-pointe.

Couture_elastiques_croises_demipointe2

Le deuxième élastique se coud exactement de la même manière en symétrie.

 

Pour un mode d’emploi complet, bien clair, avec des photos et imprimable pour l’avoir toujours à disposition, téléchargez le document qui suit :

Livret_pour_coudre_elastique_demipointes

Comment faire un chignon de danse

Croquis_equipement_danseuse

Votre enfant est inscrite dans une école de danse classique. Cela implique pour chaque cours de ne pas oublier le collant, la tunique, les chaussons et… de faire un chignon !

Si vous n’avez pas l’habitude, ne paniquez pas, ce n’est pas si difficile à faire !

 

Partez d’abord avec le matériel approprié, que vous pourrez trouver facilement en grande surface (avec tous les produits pour la coiffure) :

  • une brosse à cheveux et un élastique qui tienne bien pour réaliser la queue de cheval ;
  • des épingles à chignon (mais pas les barrettes serrées qui ne servent qu’à plaquer les mèches récalcitrantes) ;Epingle
  • un filet de la teinte des cheveux.Filet

 

  1. Faites d’abord une queue de cheval bien serrée.
  2. Torsadez les cheveux, tout en commençant à enrouler la queue de cheval en spirale autour de l’élastique._DSC5827Au fur et à mesure de l’avancée de la spirale, piquez régulièrement une épingle à cheveux pour maintenir la queue de cheval en place. Pour cela, placez d’abord l’épingle à la verticale en prenant entre ses deux branches une partie de la mèche de cheveux travaillée ; puis enfoncez-la vers le centre du chignon (vers l’élastique donc) en la tournant jusqu’à l’horizontal._DSC5828_DSC5832
  3. Prenez maintenant le filet et plaquez-en un bord autour du chignon._DSC5833 Tendez toute la partie restante et croisez-là pour recouvrir une nouvelle fois le chignon._DSC5835 Recommencez autant de fois qu’il vous sera possible de le faire. S’il reste un petit peu de filet, mais insuffisamment pour recouvrir le chignon une dernière fois, glissez ce surplus sous le bord du chignon et coincez-le avec une épingle. N’hésitez pas à rajoutez encore quelques épingles pour bien plaquer les bords du chignon.

 

Pour un mode d’emploi complet, bien clair, avec des photos et imprimable pour l’avoir toujours à disposition, téléchargez le document qui suit :

Livret_pour_faire_chignon

Avec un peu de pratique, vous verrez, ce sera très facile. Et bientôt votre fille pourra apprendre à se le faire toute seule.